K7 Productions est une structure artistique suisse qui assure la production des formes scéniques / performatives de Tomas Gonzalez et Igor Cardellini, ainsi que celle des projets du collectif BALESTRA | CARDELLINI | GONZALEZ.

TOMAS GONZALEZ s’est formé en Lettres à l’Université de Lausanne et en théâtre à la Manufacture-HEARTS, école dans laquelle il enseigne depuis 2017 et propose avec Anne Pellois une histoire sensible du jeu d’acteur. Sa recherche se concentre sur les procédés de copie, d’imitation et de réactivation. Il travaille par ailleurs avec Jérôme Bel, Milo Rau, Yan Duyvendak, Stefan Kaegi, Mohammad Al Attar, Sara Leghissa, Karim Bel Kacem ou Emilie Charriot, en tant que comédien ou collaborateur artistique.

A la suite d’un parcours universitaire en anthropologie, sociologie et sciences politiques à l’Université de Lausanne, IGOR CARDELLINI a collaboré à la dramaturgie des projets d’Emilie Charriot (King Kong Théorie, Ivanov et Passion Simple). Adaptations dans lesquelles il interroge les rapports entre genre, sexe et classe. Parallèlement, il rencontre Tomas Gonzalez et Rébecca Balestra avec qui il monte le collectif BALESTRA | CARDELLINI | GONZALEZ. Dans leurs prods, il s’intéresse au pouvoir et à la manière dont la situation théâtrale permet de créer des effets de réel. Il est membre du comité du festival Belluard Bollwerk International et journaliste pour plusieurs quotidiens suisses.

Après un Bachelor en théâtre à la Manufacture-HEARTS, REBECCA BALESTRA a commencé directement à développer ses propres formes de poésie slamée. D’abord avec Flashdanse, puis Tropique, Show Set, Piano bar et prochainement Olympia, tous des soli. En 2013, elle a reçu le prix d’écriture dramatique Studer/Ganz. En tant qu’interprète elle collabore avec le collectif tg stan, Anne Bisang, Michèle Pralong, Natacha Koutchoumov, Mathieu Bertholet, Jean Liermier et Hervé Loichemol.

Depuis 2019, le collectif BALESTRA | CARDELLINI | GONZALEZ travaille avec les artistes brésiliens Felipe de Assis et Rita Aquino – curateurs du festival FIAC Bahia – ainsi que les Argentines Paula Barò et Marina Quesada, artistes et fondatrices de la plateforme de résidences LODO.

L’Âge d’or

“Colectivo” Utópico

Showroom

Self-help

O.V.N.I.

Je m’appelle Tomas Gonzalez et nous avons 60 min.

Théâtre de Vidy-Lausanne
6.2.21 15.5.21
Vooruit, Gand (work in progress)
27.6.20
Festival de la Cité, Lausanne
7.7.20 12.7.20
Théâtre de Vidy-Lausanne
18.5.21 30.5.21
La Bâtie-Festival de Genève
9.9.21 12.9.21

K7

“Colectivo” Utópico

2020

En s’associant aux artistes brésilien·nes Rita Aquino et Felipe de Assis et aux argentines Marina Quesada et Paula Baro, BALESTRA | CARDELLINI | GONZALEZ fonde le “Colectivo” Utópico qui s’attache à questionner la manière dont nos sociétés Nord-Sud sont façonnées par des utopies passées et actuelles. Ensemble i·elles proposent au public des micro-expériences performatives qui ont pour objectif de déplacer le regard vis-à-vis du quotidien et d’éprouver des manières alternatives d’être ensemble. Développées au cours de résidences dans chacun de leurs pays d’origine, ces formes sont conçues comme autant de portes d’entrées pour appréhender autrement la manière dont on habite le monde aujourd’hui et les rapports aux autres que cela induit.

Prochaines dates :

Equipe : Paula Baró, Marina Quesada (Argentine), Felipe de Assis, Rita Aquino (Brésil), Rébecca Balestra, Igor Cardellini, Tomas Gonzalez (Suisse)
Production : FIAC-Festival Internacional Artes Cenicas, 7oito Produções, Plataforma LODO, K7 Productions, festival de la Cité
Soutiens : Coincidencia/Pro Helvetia, Goethe Institut Bahia (BR), Centro Cultural Recoleta, Centro Cultural 25 de Mayo, Club Cultural Matienzo, Iberescena, Proteatro, Prodanza (AR), EOFA-Embassy of Foreign Artists, far° festival des arts vivants, Nyon (CH)

(ENG)
In association with Brazilian artists Rita Aquino and Felipe de Assis and Argentinean artists Marina Quesada and Paula Baro, BALESTRA | CARDELLINI | GONZALEZ founded the "Colectivo" Utópico, which seeks to question the way our North-South societies are shaped by past and present utopias. Together they offer to the audience performative micro-experiences that aim to shift the gaze from the everyday and to experience alternative ways of being together. Developed during residencies in each of their countries, these forms are conceived as gateways to a new understanding of the way we live in the world today and the relationships to others that this entails.